vendredi 8 février 2008

La main dans le sac...


Bonjour à tous,

pour commencer une série sur la gestion du temps, je voudrais vous faire part de quelque chose qui m'a fait bien rire.

Sur le magazine "Management" du mois de Décembre, il y a un dossier intitulé "Comment faire mille choses à la fois, un grand dossier sur l'art de gérer son temps".
Un dossier somme toute intéressant qui résume bien les principaux principes d'une gestion du temps réussie.

Un article a retenue mon attention, "les trucs des hyperactifs pour gagner du temps". Des références du monde des affaires ou de la politique expliquent qu'il ne faut jamais agir sous la contrainte, déléguer les tâches quotidiennes, ne pas tolérer le moindre retard, que sais-je encore.
Jacques Guers, Président de Xérox France, explique qu'il inflige une amende de 20 € aux membres du comité exécutif qui arrivent en retard aux réunions et, pire encore, il s'inflige cette amende de 20 € mulitpliée par le nombre de personnes présentes dans la salle s'il est en retard.
Un de ses trucs pour être ponctuel est de se déplacer en scooter dans Paris. Ainsi, il peut prévoir ses déplacements à la minute près, mais il peut également programmer une réunion supplémentaire par rapport à l'époque où il circulait en taxi. Bref, du beau boulot, une parfaite réussite.

Magazine "Management" du mois de Janvier, courrier des lecteurs, un grand moment à savourer à sa juste valeur.
Je cite :"Je suis l'épouse du monsieur qui explique comment il fait payer leur retard à ses collaborateurs et pourquoi il s'est offert un scooter. Si la règle du retardataire à l'amende s'appliquait aussi en dehors du bureau, j'aurais pu faire fortune en attendant mon mari à la maison ! Si je sors ma calculette, le montant de la cagnotte que j'aurais pu constituer depuis de nombreuses années me donne le vertige. Par ailleurs, je découvre dans vos pages que l'utilisation du deux roues, dont mon mari est censé se servir pour rentrer plus tôt à la maison, lui permet en fait de caser une réunion de plus. Lol diraient nos enfants, qui, depuis longtemps, n'attendent plus leur père... si ce n'est pour aller faire un tour de scoot avec lui".

On n'est jamais mieux trahit que par les siens (et ça marche dans les deux sens !)

Ah, une dernière chose ! faisons bien attention à ce que nous disons, écrivons, faisons, outre le risque de blesser quelqu'un qui nous importe, nous risquons d'y laisser un peu de crédibilité. Même si dans le cas qui nous occupe, la crédibilité professionnelle du monsieur est inattaquable.

A bientôt.

2 commentaires:

François a dit…

Hello Hervé,

La première chose effectivement, c'est qu'il faut faire attention à ce que l'on écrit ( "les paroles s'envolent, les écrits restent"...).
En ce qui concerne ce Monsieur "XEROX" ( que j'affectionne particulièrement pour son efficacité professionnelle et sa relation avec mon PDG actuel ), je le trouve cohérent; au niveau business, rien à dire sur ses aptitudes et son acharnement au travail; après, les dommages collatéraux, d'une telle réussite sur la vie privée, ne peuvent être inexistant.
Je trouve l'idée des 20€ très intéressante...j'ai mis en place ce système au sein d emon agence par un autre biais : cleui ou celle qui arrive en retard à la réunion du lundi matin amène les croissants pour la semaine suivante ( si plusieurs personnes sont en retard, alors ils partagent les frais ;- ).

En ce qui concerne la gestion du temps, c'est une question cruciale, surtout lorsque l'on se déplace de plus en plus vers le Top Management.

Je suis en train de lire un livre ( "Guide de Survie du Manager" ), dont un chapitre y est consacré...entre théorie et pratique, il y a un fossé qu'il faut absolument comblé pour ne pas devenir fou !!!

A bientôt.

François

Hervé MONS a dit…

François,

comme tu l'as remarqué, je ne me permettrais pas de critiquer les compétences de Monsieur "Xerox", j'ai, me semble t'il, plus à prouver que lui.
Je ne vois pas comment il pourrait passer plus de temps à la maison qu'au boulout ;o)
Par contre, il est vrai qu'il optimise son temps puisqu'il semble l'avoir pensé à 100 %.
J'avoue modestement que depuis que j'ai structuré mon temps, je ne sais plus ce que retard veut dire et mon stress se reporte ailleurs.
Ouf !

Merci de ton commentaire,

Hervé