jeudi 3 avril 2008

Le cycle d'efficacité


Bonjour,

comme je vous l'ai précisé lors du post précédent, nous allons traiter aujourd'hui d'un des aspects les plus difficiles à maitriser, le cycle d'efficacité.

De quoi s'agit-il ? Chaque être vivant, humain ou non, est sujet à des fluctuations naturelles de son potentiel d'efficacité. Qu'il s'agisse de l'éveil, de l'écoute, de la forme, du sommeil, du rendement, etc.
Chacun à son rythme propre, mais il y a des constantes communes :
  • Rendement maximum le matin, que l'on ne retrouvera pas au cours de la journée.
  • La "somnolence digestive" du début d'après-midi, amplifiée, contrairement à ce que l'on pourrait croire, par la prise de café.
  • Le décroissement progressif de la courbe d'efficacité après un pic en fin d'après-midi, pour atteindre son taux le plus bas vers minuit.
Il vaut mieux bien se connaitre afin d'identifier son propre rythme et de placer les tâches A, B et C selon son cycle d'efficacité.

Il est également très important de faire des pauses régulières pour recharger ses batteries. L'idéal est de prendre 5 à 10 minutes après une heure de travail environ. Mais attention car l'effet optimal intervient pendant les 10 premières minutes, ensuite, vous ne rechargez plus rien.

Le prochain post portera sur le résultat du sondage sur votre rapport au temps. En attendant, observez vous bien et identifiez vos cycles d'efficacité.

A bientôt.

2 commentaires:

Marc JESTIN, aXelere a dit…

Hervé,
Bravo pour ton blog et tes billets synthétiques de qualité.
Je me souviens avoir lu un partage d'expérience et de bons conseils sur ce sujet dans le bouquin de Mark McCORMACK, « La réussite ne tient pas à un mail »...
Mieux se connaître pour mieux travailler, à condition d'inspirer confiance et de pouvoir faire accepter ceci aux groupes et partenaires avec lesquels vous collaborez.
Et le management adaptatif...
Merci à bientôt,
Marc

Hervé MONS a dit…

Merci Marc,
les encouragements font toujours plaisir !
Le management adaptatif est une suite logique, effectivement, à une parfaite connaissance de soi, d'où découle une bonne écoute des autres.
Mais je te crois suffisamment qualifié pour maitriser cet aspect !
A bientôt
Hervé